1867 - Luxembourg ville ouverte

Exposition M3E

1867 - Luxembourg ville ouverte

12.05.2017-31.12.2017

Portugal-Drawing the World

Portugal-Drawing the World

 

28.04.2017-15.10.2017

Mois européen de la photo 2017

Lookingfor the clouds/Portraits sous surveillance

Mois européen de la photo 2017

07.04.2017-17.09.2017

PONT ADOLPHE 1903

M3E

Exposition du 07/07/15 au 03/09/2017

Promotions Livres et Catalogues

Promotions Livres et Catalogues

Catalogues et Livres MNHA -20% et -50%

 

A propos de

Comme beaucoup d'institutions culturelles qui relèvent aujourd'hui tout naturellement de l'organisation étatique, le Musée national d'histoire et d'art doit son existence à l'enthousiasme de passionnés. 

bullets_black L'idée d'un musée public au Luxembourg remonte à la fin du 18e siècle. Les autorités du Régime français projetèrent de créer à Luxembourg un "Musée du Département des Forêts". Ce musée, qui n'a jamais vu le jour, devait contenir des "monuments de l'art" provenant notamment de la confiscation des biens ecclésiastiques. L'un des objets retirés en 1796 des ventes publiques en vue de constituer les collections de ce musée, est aujourd'hui conservé et exposé au musée. Il s'agit d'une horloge astronomique

bullets_black En 1845 déjà, des historiens et archéologues luxembourgeois désireux de préserver les témoignages historiques et artistiques de leur pays se constituèrent en "Société pour la recherche et la conservation des monuments historiques dans le Grand-Duché de Luxembourg" appelée par la suite "Société archéologique". Cette Société prenait soin d'une collection d'antiques, constituée précédemment dans le cadre de l'Athénée grand-ducal et s'enrichira au fil des années. 

bullets_black En 1868, un arrêté royal fonda l'Institut Grand-Ducal, comprenant notamment une section historique, chargée de la conservation des collections archéologiques et historiques. 
Différentes étapes se succèdent de 1874 (Commission pour la construction d'un bâtiment destiné à recevoir les collections) à 1919 (Concours pour la construction d'un musée national). Le projet muséal se concrétisa en 1922 par l'acquisition de la maison Collart-de-Scherff, située Marché-aux-Poissons. 

bullets_black Dès 1927, la Section Historique de l'Institut Grand-Ducal a donné en dépôt au musée les collections qui comprendront, également, des dons de la Société des Amis des Musées. C'est donc l'Etat, dépositaire des collections, qui s'engagea à en assurer la conservation et la présentation au public. Bien que l'aménagement de la maison fut long et compliqué, les Musées de l'Etat ont finalement pu ouvrir, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, leurs premières salles consacrées à l'archéologie et aux sciences naturelles. 

bullets_black Au cours des années suivantes, la collection a été agrandie et après la libération, elle a été alimentée par des acquisitions, des dons, des legs et des prêts. Depuis 1958, une commission d'achat a été créée afin de constituer une collection d'art moderne. 
De plus, à partir des années soixante, le Musée national a connu une importante expansion grâce à l'acquisition par l'Etat des maisons patriciennes avoisinantes, tant pour des raisons d'espace que par mesure de sauvegarde destinée à maintenir le caractère pittoresque d'un quartier. 
Cette expansion progressive atteint cette année son point culminant par la construction du nouveau bâtiment moderne qui, par son intelligente audace architecturale, inscrit le Musée national d'histoire et d'art au cœur d'une place ouverte et accueillante.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus